mardi 15 février 2011

Mes vacances aliénées à Tenerife




Tenerife ce mardi 15 février

Assurément, j’eusse fait ou, qui sait ce que les dieux me réservent, je ferais un bien mauvais taulard. Déjà que prendre mon petit déjeuner au buffet d’un palace au milieu d'honnêtes gens — enfin je crois — qui mastiquent des œufs frits ou de la charcutaille et laissent échapper de leur bouche d’indécents bruits de déglutition quand ils avalent leur café au lait, relève pour moi de l'exploit, la chose me serait fatale dans le réfectoire d'une prison. La promiscuité est une atteinte au droit de l’homme que je suis. Ma décision est prise, demain matin j’opte pour la solution roume-service.