mercredi 24 septembre 2014

Dès aujourd'hui, offrez-vous notre Dictionnaire chic de philosophie !


«Schiffter […] publie un Dictionnaire chic de philosophie mais il n’est pas philosophe au sens où l’entendent les amateurs des guides de la life utile en dix leçons, ”si je n’avais plus qu’une heure à vivre”. Schiffter n’a plus qu’une seconde à vivre, et cette seconde se prolonge d’heure en heure, au bord de l’océan. Il ne propose rien pour soigner quiconque. Frédéric Schiffter ne sert à rien, mais est-il pour autant inutile?[…]Si nous picorons, comme des tapas, les lamentations vaines et superficielles, frivoles et frimeuses de Frédéric Schiffter, il est possible que nous retrouvions le sourire en comprenant que même notre suicide serait absurde et c’est alors que, foutu pour foutu, nous acceptons notre apocalypse avec décontraction et style.»
Frédéric Beigbeder (Préface)