dimanche 25 mai 2014

La Belle et la Sublime (Réflexion sur Kant)

Dans ses Observations sur les sentiments du beau et du sublime, Kant ne livre aucune analyse des deux catégories esthétiques mais déroule une foultitude d’exemples concrets censés leur correspondre et les illustrer respectivement. Ainsi dit-il à propos des femmes que la blondeur et les yeux bleus nous donnent le sentiment de la beauté, mais qu'une chevelure brune et des yeux noirs nous font éprouver celui du sublime. C’est dans sa Critique du Jugement qu’il précisera que le beau appartient aux productions de l’art tandis que les spectacles de la nature nous offrent le sublime. Le beau est fini et ordonné, le sublime infini et sauvage. Jugeons sur pièces.