mardi 31 août 2010

Surprise


«C’est quand on les saisit par derrière que les seins donnent la sensation d’être plus volumineux. Quand on les surprend ainsi et qu’on les presse, on devine leur aspiration, on les sent tirer, tirer en avant, s’échapper, se tendre, saillir. C’est seulement ainsi, en les prenant par derrière qu’on les confond, qu’on les devine : car, sans même le vouloir, quand ils sont surpris de face, ils se rétractent un peu, se retirent dans leur coquille, se blottissent… Oh, cette chasse défendue qui consiste à les saisir tout à coup par derrière! Comme ils se livrent, pareils à une femme à qui on met par surprise les deux mains sur les yeux! Ils croient que c’est l’Idéal qui les saisit ainsi, et ils se dilatent de plaisir.»

Ramón Gómez de la Serna
Seins