dimanche 25 juillet 2010

Le n'importe quoi et le rien du tout


On ne pourra pas me reprocher de transformer le mal du siècle en ennui personnel puisque, dans chacun de mes livres, je fais l'inverse.