lundi 30 juin 2014

À bas la France, bien sûr


Nous souhaitons bien entendu la défaite de l'équipe de France car nous nous réjouirons alors de la mine consternée de ses supportères, des journalistes sportifs et de tous les imbéciles (les têtes plates de bistrot, et, à présent, de plus en plus de bonnes femmes) qui se passionnent en France pour le foutebale, cette névrose planétaire. Nous ne pourrons cacher non plus notre satisfaction d'entendre ces dysphasiques de joueurs, aussi laids que stupides, trouver des justifications à leur déroute face à des Nègres tout aussi clownesques, n'ayant, quant à eux, rien retenu de la révolte de leurs ancêtres, la reniant même, pour participer à ces jeux du cirque organisés par les maîtres du monde blancs.